Chargement Évènements

Samedi

10 04 2021

de 14h à minuit
Le programme sera détaillé en février 2021

Espace Saint-Pierremont et alentours

En coproduction avec la Cie du Jarnisy
Evénement participatif
Réservation

La journée Folles

Sous la direction artistique de la Cie du Jarnisy

Musique Patricia Dallio (Cie Sound Track)/
Scénographie et regard artistique Janice Szczypawka (Cie Kruk)/
Regard chorégraphique en cours/
Direction du travail Anne-Margrit Leclerc et Hervé Lang

La journée Folles est l’aboutissement d’un projet mené par Anne-Margrit Leclerc rejointe ensuite par Hervé Lang.

La compagnie du Jarnisy et La Machinerie proposent un évènement singulier, le temps d’une journée, autour du livre de Mâkhi Xenakis, Les Folles d’enfer de la Salpetrière (éditions Actes Sud, 2004). Cette journée invitera les spectateurs à une déambulation théâtrale, à une conférence autour de Michel Foucault, à une lecture d’une commande passée au Gueuloir et pour finir, à un grand bal aux cotés des folles d’enfer.

La déambulation théâtrale
La saison dernière, 12 amatrices et 1 amateur se sont emparés de la matière foisonnante du texte de Mâkhis Xenakis. Cette saison, lors de la deuxième phase du projet, de jeunes artistes enrichiront de leur regard chorégraphique et scénographique respectif la construction de cette déambulation. Une immersion dans l’histoire de ce que fut le plus grand lieu d’enfermement des femmes, La Salpêtrière, doublée d’une découverte d’un lieu singulier de notre territoire, l’Espace Saint Pierremont et ses abords, son parc, la grande salle, les salons, le plateau, les loges, la chaufferie, les sous-sols, les combles fera de ce temps un moment unique et insolite.

La conférence

Par Charlotte Cumer

Écouter le langage qui vient d’ailleurs
Comment faire exister des vies qui ne parlent pas d’elles-mêmes, dont la chair est désormais faite des seuls mots infamants du pouvoir qui nous donnent à elles un accès fragile ?

La lecture

Texte commandé au collectif Le Gueuloir,
La chair quitte les os de Paul Mathieu.

Une femme Herero, de Namibie, une des rares survivantes du camp de concentration de Shark Island (1905-1907) raconte ce qu’elle a vécu.
Le point de départ de son récit est un crâne qu’elle a reconnu de façon formelle. Le crâne d’un de ses cousins.

Le Bal
des folles d’enfer

Compagnie Marinette Dozeville

Bal participatif, en écho au texte de Mâkhi Xenakis, entraînant le public à entrer dans la danse. Ce sera l’occasion d’un hommage dansant
aux femmes malmenées et oubliées de la Salpêtrière. Il s’agira de se réapproprier, par des consignes chorégraphiques très simples, une sauvagerie et une jubilation rendues possibles par le plaisir de danser ensemble.

www.cie-marinette-dozeville.net

Mâkhi Xenakis

Mâkhi Xenakis est une dessinatrice, sculptrice et écrivaine française. Elle livre avec Les folles d’enfer de la Salpêtrière un véritable travail d’exorcisme par l’écriture ; ce faisant elle réhabilite l’identité des enfermées, les nommant parfois, nous éclairant sur leur existence emprisonnée.
Pour préparer l’exposition de ses sculptures dans la chapelle Saint-Louis, Mâkhi Xenakis s’immerge dans l’histoire de la Salpêtrière. Fondé sur les archives de l’assistance publique, ce récit aux multiples entrées évoque les conditions de survie des femmes, jeunes ou vieilles, toutes recluses. Sur la saison 2020-2021, il est encore possible de rejoindre le groupe d’amatrices et amateurs réunis un week-end par mois pour participer à la déambulation théâtrale.

Plus d’informations com@jarnisy.com